Avant-propos.

Maintenant, beaucoup de gens ont déjà reconnu l'essence curative et thérapeutique du jeûne curatif. En Russie, tout le monde connaît probablement les noms des classiques américains de la famine curative de Paul Breg et Herbert Shelton. Malheureusement, la liste des auteurs classiques traduits sur cette question est épuisée. Beaucoup de livres ne sont pas traduits. Dans ce livre, nous allons passer en revue et analyser l'inconnu en Russie littérature américaine sur la famine, et l'expérience américaine du jeûne curatif est continue depuis plus de cent ans, en application à la propre expérience de l'auteur de ce livre.

Avant de commencer à lire ce livre, le lecteur est fortement encouragé à oublier au moins les livres Bragg и Sheltonamais, au début, je voulais avoir une excuse pour la famine, basée non sur sa capacité de guérison, mais sur sa signification dans l'histoire sociale de l'humanité. Comme vous le comprenez vous-même, si les gens ne connaissaient pas depuis longtemps la valeur purificatrice et thérapeutique de la famine, ils n'auraient pas, dans toutes les cultures et religions avec une telle persistance, insisté sur la famine. La valeur thérapeutique de la famine significative pour la vie humaine a toujours été masquée par sa signification religieuse. Et qu'est-ce qui surprend, en effet, que la nature soit meilleure que l'homme qui connaît ses propres avantages? Si jamais vous faites un cours de famine curative, alors vous comprendrez vous-même comment les portes d'une société fermée se sont effacées pour que la Nature vous ouvre ses portes. Oui, tous les gens sont égaux, ils ont tous deux bras, deux jambes et une tête. Cependant, tout comme les bouteilles identiques à l'extérieur, ils peuvent avoir un bon vin en un, et dans un autre, le vinaigre et le contenu intérieur des gens sont fondamentalement différents. La qualité de certaines personnes est nettement plus précieuse et aguerrie que d'autres, surtout avec l'âge.

L'Ancien Testament dans la littérature hébraïque a appelé l'acronyme Tanakh, rapporte le temps de 75 à jeun. Le « Exodus », le second livre de l'Ancien Testament et l'hébreu du Pentateuque, déclare que Moïse, avant que vous obtenez de dix commandements de Dieu, jeûné sur le mont Sinaï 40 jours et nuits ( « Exode » 34: 28) et seulement Dieu honoré Moïse avec attention. Le jeûne était la partie la plus importante du judaïsme. Entièrement un traité des volumes 64 du Talmud juif, « Méguila Taam », qui se traduit par « Parchemin de Jeûne », consacré exclusivement à la famine. Ce traité examine en détail jours 25 où les Juifs sont tenus de jeûner. Quand le peuple d'un danger imminent, « Les aînés Sanhédrin de Sion » avaient le pouvoir d'imposer le jeûne universel à chercher le salut. Ces famine de masse a duré généralement quelques jours à une semaine. Jusqu'à présent, les juifs orthodoxes, marquant le jour des événements tragiques de l'histoire des Juifs, ne pas boire d'alcool, mais assurez-vous d'avoir faim. Tous les Juifs religieux modernes rapide sur le jour le plus saint du judaïsme, Yom Kippour - le Jour du Grand Pardon, qui tombe à la fin de Septembre, quand ils ne mangent ni ne boivent heures 24.

Dans le christianisme, tout le monde connaît la légende que Jésus-Christ, comme Moïse, avant de commencer à prêcher le message de Dieu était allé dans le désert et n'avait pas mangé jours 40 et nuits. Jésus a fait cette famine en pleine conformité avec les lois du judaïsme auquel il appartenait par la naissance et dans lequel instruits. Dans ces jours, le jeûne prend plus d'importance dans la vie des Juifs du pays et des membres du parti des pharisiens jeûnaient régulièrement pendant deux jours chaque semaine. Il était à la fin de ses jours de jeûne 40- Jésus prit la parole: « Ne pas vivre de pain seul homme, mais par le fait qu'il dit Dieu le Seigneur » (L'Evangile de Matthieu 4: 4), ainsi, comme Moïse, confirmant ainsi que leurs expériences personnelles, qu'avec le Dieu affamé lui-même commence à parler. Cependant, en général, le milieu de la famine chrétienne dégénère en un sacrifice, et ne convient que pour les particuliers personnes moines, et que pour une personne ordinaire, par exemple, pas nécessairement. Il se trouve que dans le christianisme, certains « professionnels » a été mis en service pour expier les péchés des autres, tandis que d'autres pourraient se détendre sans regarder en arrière. Cette politique délibérée, que, par exemple, il y a des gens spéciaux qui sont péchés à expier pour eux, et ils, bien sûr pas libre, la libération, et a conduit le monde chrétien à la décomposition complète. Un rappel de l'attitude une fois grave à la famine parmi les chrétiens est la période du Carême, lorsque les chrétiens fidèles adhèrent à certaines restrictions dans les aliments, après avoir mangé avant cette crêpes mardi gras à satiété.

Les musulmans observent strictement le jeûne mensuel - "Ramadan". En ce mois, tous les musulmans ne mangent ni ne boivent strictement de l'aube au crépuscule. Le début et la fin du Ramadan sont de grands festivals folkloriques. Le ramadan est si sérieux que les gens qui ne peuvent pas le garder à cause d'une maladie ou d'une grossesse doivent observer le Ramadan plus tard, c'est-à-dire rembourser la dette. Strictement parlant, pendant les heures de Ramadan, rien ne peut entrer dans le tractus gastro-intestinal - on ne peut même pas avaler de la salive. Les salles à manger musulmanes privées et les restaurants se tiennent dans les jours de Ramadan ouverts, mais vides. Cependant, après le coucher du soleil, les musulmans utilisent des aliments modestes tels que les haricots, la soupe aux lentilles avec des épices et des dattes. Par conséquent, dans ce mois, les magasins où les musulmans commercent sont couverts de dattes. Les musulmans croient que la famine aide une personne à éviter le péché. Par conséquent, le prophète Mahomet croyait qu'un vrai musulman devrait s'abstenir de manger deux jours par semaine (comme les pharisiens).

Dans l'hindouisme, diverses religions de l'Inde, divers courants et sectes utilisent activement la famine comme moyen de purification, et en particulier le jeûne fait partie intégrante de la pratique des yogis.

Le jeûne faisait partie non seulement de la pratique religieuse, mais aussi de la pratique de l'État dans de nombreuses cultures.

Parmi les Indiens Chibcha en Colombie, l'homme qui était censé apporter au rôle de chef ou monarque devait passer par une longue période d'essai ... Dans la période de préparation, le futur chef de l'Etat devrait être privé des plaisirs de la terre pour une période de cinq ans. Au cours de cette période, il a dû vivre dans l'isolement dans le temple, où il était lié par de longues périodes de jeûne, alors entre les jeûnes qu'il flagellé et soumis à diverses épreuves et l'humiliation ". Parce que les Indiens croyaient que seule une personne qui a connu le plus de difficultés et les difficultés de la vie, capable d'exécuter une fonction publique importante. (Extrait du livre par le journaliste Judith Dobrzhinsky « chemin Jeûne à une vie meilleure» (Judith Dobrzynski « Jeûne-un moyen de bien-être » 1979). Il semble que les anciennes cultures avaient connu le secret de la formation des agents publics, qui a ensuite été perdu. Ce qui dire - c'est une pratique des fonctionnaires du gouvernement de formation dignes d'emprunt immédiats, comme la préparation des hommes d'Etat modernes est basée sur les normes d'éducation dans les vice opposés, le luxe, l'excès, les crimes povyazannosti.

Dans les coutumes des Indiens d'Amérique du Nord, la famine occupait aussi une place importante. Les Indiens d'Amérique considéraient la famine comme le test le plus important et le plus indispensable pour transformer un garçon en guerrier. Le jeune homme a été amené au sommet de la montagne, et il a été laissé là pendant quatre jours et quatre nuits sans nourriture et sans eau. La famine était considérée sans exception par tous les Indiens d'Amérique comme un moyen de purification et de renforcement. À diverses périodes de sa vie, l'Indien s'en alla seul dans la nature, affamé et méditant. Le jeûne et la méditation sont deux composantes essentielles de tout renouvellement. Si ce n'est pas le cas, il s'ensuit inévitablement la mort de l'individu et du peuple tout entier.

Rappelons que même en médecine chinoise, l'effet de l'acupuncture est associé à l'ouverture des canaux énergétiques dans le corps du patient. Le problème avec l'acupuncture est que quels que soient les schémas qu'ils dessinent, aucun expert ne sait où ces "canaux" vont réellement, donc l'effet de l'acupuncture est aléatoire. Le jeûne curatif efface tous les canaux d'énergie à la fois et dans tout le corps, de sorte que la nécessité de trouver un canal séparé disparaît. La seule chose est que l'on ne devrait pas en faire trop et ne pas obstruer les canaux d'énergie avec des "scories". C'est ce que nous allons apprendre dans ce livre.

>> далее

Contenu: 1. Avant-propos. 2. La famine curative de l'eau. 3. Se sentir au jeûne. 4. L'obésité en tant qu'épidémie. 5. Méthodes médicales officielles pour le traitement de l'obésité. 6. Comprimés pour l'obésité. 7. Continuation du jeûne. 8. Sortir du jeûne. 9. Comment sortir de la famine?. 10. La période de famine sur les jus de légumes et d'herbes. 11. Bath - l'apothéose du processus de purification. 12. Quatrième période de jeûne. 13. L'analyse de la littérature étrangère sur la famine. 14. La principale caractéristique de la sortie de la famine. 15. Synthétique, phase réductrice du cycle de jeûne. 16. Transition à la nourriture transformée.17. Conclusion sur le cycle du jeûne curatif. 18. La bibliographie principale provient uniquement de la bibliothèque personnelle de l'auteur.

Chinois (traditionnel)AnglaisFrançaiseAllemandItaliennePolonaisPortugaisRusseEspagnol